Artisanat et grossesse #2 : les dernières nouvelles

Bonjour à tous-tes !

J’ai mis un bon bout de temps à vous écrire et j’en suis désolée, mais je suis vraiment au ralenti en ce moment.

Tout d’abord, la meilleure nouvelle : notre bébé va très bien, et il faisait 1,160 kg à la dernière échographie 🥰. J’ai passé le 6e mois de grossesse et nous sommes ravis de voir que le petit évolue bien et nous avons bon espoir qu’il reste au chaud dans mon ventre le temps qu’il faudra.

Malgré tout, je n’oublie pas que pour diverses raisons, je vis une une grossesse à risque, et qu’à cause de cela, je me dois d’écouter mon corps. Entre les douleurs, la fatigue (majorée par ma vieille amie “apnées du sommeil” qui me pourrissent littéralement la vie), je dois très souvent rester allongée. Beaucoup trop souvent à mon goût.

De ce fait, évidemment, il m’est difficile de crocheter autant que je le voudrais. J’ai plein d’envies de créations, plein de projets, l’envie de communiquer à propos de mes produits existants et ceux que j’ai péniblement réussi à créer, et beaucoup trop peu de moments propices au travail. J’ai bien essayé de crocheter allongée mais je trouve ça très impratique, alors je suis en repos total forcé très souvent. Et cela amène forcément à une énorme culpabilité.

J’essaye tout de même d’écouter mes proches et ma sage-femme qui m’expliquent qu’à mon terme de grossesse (6 mois passés), beaucoup de personnes enceintes sont déjà en congé maternité, et que j’ai le droit de n’être pas performante. Je sais que toutes ces personnes ont raison, mais j’ai de plus en plus de mal à lâcher prise car je me sens diminuée et inutile dans mon foyer. Je n’ai pas la force de grand chose car la conception d’un petit être humain prend toute mon énergie, et je ne rapporte donc absolument rien financièrement à notre famille car sans communication, personne ne s’intéressera à mes créations. C’est très difficile car c’est, en plus, la seule activité que je peux faire à cause de mon handicap. Il m’est impossible de travailler à l’extérieur, et je ne pourrai donc jamais faire autre chose qu’essayer de développer mon activité personnelle avec mes petits bras (et heureusement, avec l’immense aide de Ju’ et de mes client-e-s et soutiens 💜). Et pourtant, je dois éviter de forcer, car l’on m’a averti : si je ne respecte pas ce repos, je risque d’accoucher prématurément. Et c’est à éviter absolument.

Je dois donc travailler sur mon sentiment de culpabilité et lâcher prise pour pas déprimer de pas être productive sachant que mon corps, lui, “crafte” un petit être humain. Tout ce travail que je ne peux pas faire, mon corps le fait de manière encore plus spectaculaire. Aussi ai-je pris une décision afin de m’aider à accepter : je dois considérer que mon congé maternité a commencé.

Je me renseigne actuellement à propos du congé maternité pour les indépendants, mais je dois de toute façon faire comme si je l’avais déjà pris. Pas d’obligation de travail, pas d’obligation de communication, et un rythme léger sans stress. Une activité presqu’en pause, avec la possibilité tout de même de créer des choses pour me faire plaisir (car en dehors d’une activité professionnelle, créer est aussi un immense plaisir pour moi !).

Je m’en excuse donc d’avance : si rien de nouveau n’arrive très souvent ici, si je ne communique que très peu, c’est juste pour laisser la possibilité à mon corps de prendre soin de mon bébé pour ses derniers mois dans mon ventre.

Un immense merci aux personnes qui me soutiennent, qui m’aident à tenir et à me pardonner. On garde le contact d’une manière ou d’une autre, de façon moins soutenue, mais je reste toujours à disposition pour vos commandes si vous souhaitez une pièce déjà existante ou une commande personnalisée. Je serai juste un peu plus longue sur les créations personnalisées mais je devrais toujours rester dans mon délai d’1 mois max entre la commande et la livraison.

Merci encore 💜

L’instant pub

Vous souhaitez soutenir une toute nouvelle association d’aide aux personnes en difficultés sociales ?

Cliquez ici pour consulter la page de l’association Sociolution !

Vous avez besoin d’un texte de grande qualité pour vos produits ou vos projets ? Julie Animithra vous propose ses services (et si vous souhaitez un aperçu de son travail, vous pouvez consulter les histoires présentes sur mon blog !).

Cliquez ici pour accéder à son offre rédactionnelle “Une histoire pour vous”.

Vous aimez les histoires de fantasy sur fond de jeu de rôle ? Vous adorerez le livre “Les Aventuriers d’Orkradour” !

Cliquez ici pour commander “Les Aventuriers d’Orkradour” en version numérique.

Laisser un commentaire