Châle Rosalie, des bribes de l’enfance aux brides de douceur.

Châle Rosalie, des bribes de l'enfance aux brides de douceur

Avant propos : attention ce récit comporte un petit spoil du tome 1 des Aventuriers d’Orkradour : en quête de pouvoirs !

“Quoi, à présent, c’est Linaewen qui est là-bas ?
Tu te moques de moi, Duncan, c’est pas possible ?!
Une elfe dans une boutique naine, ce serait comme si les nains se mettaient à bouffer de la verdure !”

Zegrim avait pesté, à en faire trembler l’ensemble du Pounet qui Tousse ; certains des clients attablés hésitaient même à vider leur chope en quatrième vitesse et à quitter les lieux avant qu’une bagarre n’éclate.

On pouvait comprendre le nabot, la semaine dernière, c’était Gorda dont ils avaient appris qu’elle y donnait un coup de main régulier, mais c’était acceptable, car elle avait plus de force qu’un Ogre et le caractère belligérant des Nains.
Mais une elfe, c’était beaucoup trop !

Duncan souleva les épaules, l’air de dire qu’il n’était pas responsable des agissements de Linaewen, encore moins du paradoxe de la situation.

Cela ne dissuada pas Zegrim Fière-Lame, soixante-quatorzième du nom, d’empoigner ses lames et de se mettre en route pour la forêt de Drudenrir.

Rarement on avait vu un Nain se précipiter autant en direction d’une forêt ; on aurait dit que sa rage effaçait le malus de déplacement subi.

Il déboula chez Dame Jenælya Fin-Crochet qui était, à son habitude, affairée à un ouvrage.
Elle le regarda du coin de l’œil, un sourire narquois éclairant son visage.

“La grande asperge est dans l’arrière-boutique, si c’est elle que tu cherches.”

Les bras lui en tombèrent, Duncan n’avait pas menti et il ne pouvait concevoir que ce fut la vérité.
Il déposa ses armes, attrapa une chopine et se versa une bière comme s’il était chez lui, avant de s’installer dans un fauteuil confortable au coin du feu.

“Pourquoi elle est là, la plante décorative ?

– Elle vient chercher une commande.

– Elle t’a passé une commande ?

– Non, elle l’a passé aux Très Anciens ; bien sûr que c’est à moi qu’elle l’a passée !

– Et qu’est-ce qu’elle voulait au juste ?!

– Ceci…”

Il sursauta presque en entendant la voix de Linaewen.
Elle sortait de la réserve, un grand châle dans des tons mauves et crème dans les bras.

“Te convient-il, chère amie ?”

Zegrim manqua de s’étouffer avec sa pinte.
Amies ? Une Naine et une Elfe…
Il devait être tombé de l’autre côté du miroir[1].

“Il me convient totalement, tu as parfaitement trouvé les couleurs que je recherchais, je te remercie infiniment.”

Elle ne s’attarda pas dans l’établissement et laissa Zegrim à ses questionnements.

“N’es-tu pas fatigué de cette guerre éternelle et de ces préjugés que tu entretiens à son égard ?

– Hmmm, j’ai du mal à me faire à l’idée que nous puissions être amis avec des Elfes et tout particulièrement avec celle-ci.”

Il effleura du bout des doigts une lettre qu’il tenait constamment pliée dans sa poche.

“Elle est différente des autres, n’est-ce pas ?

– Elle n’est pas seulement différente, il y a quelque chose en elle de très sombre.

– Tu vois, tu recommences.

– Non, ce n’est pas ça, c’est au-delà du préjugé…”

Il sera les poings, mordit sa langue et décida qu’il n’était pas utile d’en dire davantage.
C’était entre eux, eux deux, ce foutu conseil des Hauts Elfes, le comité de druidisme… Et ces foutus piafs…[2]
Soixante-quatorzième du nom et toujours pas de solution face aux histoires qui se répètent…

“C’était quoi l’histoire avec ces couleurs ?

– C’est l’histoire de son amie Rosalie.
Quand elles étaient enfants, elles allaient ensemble cueillir des fruits dans les bois.
Rosalie lui a appris à préparer des fruits à la crème.
Elle était pleine de douceur et elle lui manque.
Elle a donc voulu que je lui confectionne quelque chose qu’elle pourrait toujours emporter avec elle et qui lui rappellerait son amie.”

Zegrim soupira, l’histoire était simple, si simple qu’elle en était presque insignifiante.
Pourtant, une question lui rongeait l’esprit.

“Pourquoi son amie lui manque tant ?
Elles ne se voient plus ?

– Tu connais la réponse, Fière-Lame, Linaewen ne fréquente plus aucun Elfe, tu sais qu’elle ne peut pas retourner d’où elle vient.
J’ignore le pourquoi, mais je crois que tu le sais.”

Il le savait.
Elle était un mal naissant.
Fille d’une céleste et d’un ondin, élevée dans la forêt, elle était d’un mélange qui pose les bases d’un Elfe Noir, elle était un danger dormant au moins aussi puissant que Mogredir.

Elle l’ignorait, elle ne savait notamment pas que contrairement à ce qu’elle s’imaginait, elle avait bel et bien réussi son Brevêt de Druidisme.
Elle ignorait que dans l’ombre, certains œuvraient à son échec comme ils le faisaient depuis des générations et des générations.

Et il s’en voulait d’être l’instrument de cet abus de pouvoir, il s’en voulait de ne pas savoir briser le cycle.

“Tu as l’air fortement contrarié, cher Zegrim.

– Je le suis, mais je reconnais l’être davantage du fait du fardeau que je porte qu’à cause de la visite de Linaewen.
En fait, je trouve même que c’est une bonne chose qu’elle ait trouvé une forme de consolation dans ton art et dans ton activité.”

Elle lui sourit plus tendrement.
“Et toi, Zegrim, qu’es-tu venu chercher ici ?
Je ne crois pas que tu sois seulement venu voir si elle allait bien ou si en tout cas, moi, j’allais bien.

– Non, c’est vrai, il se pourrait que je sois venu pour une commande à peu près similaire à la sienne.”

Il sortit de sa poche un papier avec quelques explications de ce qu’il voulait obtenir.

Nos souvenirs d’enfance peuvent se retrouver dans un châle aux couleurs tendres comme le Châle Rosalie ou dans une commande personnalisée de votre choix.

Que ce soit auprès de Dame Jenælya Fin-Crochet dans les Aventuriers d’Orkradour ou ici même, dans votre boutique en ligne préférée 🙂


Tous les personnages sont la propriété de Julie -Animithra- FERRIER et proviennent de l’univers des Aventuriers d’Orkradour (extrait du Tome 1 lu par Pierre-Alain de Garrigues : juste ici).

Cette histoire a été écrite sur mesure, durant un live sur http://twitch.tv/julieanimithra !

Vous pouvez passer commande d’une histoire et soutenir une association par la même occasion : https://sociolution.org/boutique/une-histoire-pour-vous/

[1] Référence à une nouvelle de « Préludes, recueil de nouvelles disséminées dans l’espace et le temps »

[2] Référence au tome 1 des Aventuriers d’Orkradour : en quête de pouvoirs

Laisser un commentaire